JWGC 2015 – Closing Ceremony

JWGC_Club-Winners-Young.jpg

JWGC_Standard-Winners-Young.jpg

Sunday, December 13 was the closing ceremony of the Junior World Gliding Championships. The ceremony was held in the morning outside the clubhouse. Prizes were offered to the first 10 pilots of each class and medals on the podium. The winner of club class is Tom Arscott, one of the 2 British pilot who completed the last task in a brilliant way along with his partner Sam Roddie as they sneaked out of the gaggle on the first turn area without their German rivals noticing. They caught the gaggle back on the second leg and from there they only had to follow the group to the finish to get the better score. The winner of standard class is the excellent Aussie pilot Mathew Scutter who was very consistant through the whole contest, avoiding big mistakes and taking some good points on every day. Over the Australian Nationals in Lake Keepit and the JWGC in Narromine, I have done 28 flights, did 4 outlandings and logged 120hours in the air. The experience I acquired during these 2 contest is priceless. I cannot name here all of those who supported me, but I am very grateful to everyone’s input in the realization of this project. This was my last Junior Worlds as I am now 25 years old, which is the age limit to be a junior. I hope I can help in training the next Canadian junior pilots and maybe accompany them as a coach and team captain to the next Junior Worlds in 2017 that will be hosted in Lithuania.

This is my last posting on this blog. I am available for those who want to contact me and have a chat about my experience here is Australia.


Dimanche 13 décembre a eu lieu la cérémonie de fermeture des Championnats du Monde Junior de Vol à Voile. La cérémonie a eu lieu à l’extérieur du clubhouse. Des prix ont été remis aux 10 premiers pilotes de chaque classe et des médailles aux 3 premiers. Le gagnant de la classe club est Tom Arscott, un des deux pilotes anglais. Il a complété le dernier circuit d’une manière brillante en compagnie de son coéquipier Sam Roddie alors qu’ils se sont échappé du groupe de planeur dans le premier secteur de virage à l’insu de leurs compétiteurs allemands. Ils ont rattrapé le groupe en chemin vers le deuxième secteur et à partir de là ils n’avaient plus qu’à suivre le groupe jusqu’à l’arrivée pour empocher plus de points que leurs rivaux. Le gagnant de la classe standard est l’excellent pilote australien Mathew Scutter. Il a été très constant tout au long de la compétition, évitant de faire des erreurs majeures et marquant de bons points à tous les jours. Pendant les Championnats Australiens à Lake Keepit et les Championnats Juniors à Narromine j’ai fais 28 vols, 4 atterrissages ‘’aux vaches’’ et accumulé 120heures de vol. L’expérience que j’ai acquise lors de ces deux compétitions est sans prix. Je ne peux pas mentionner ici tous ceux qui mon apporté leur support, mais je remercie tous ceux qui ont contribué à rendre se projet réalisable. C’était mon dernier Championnat Junior, car j’ai 25 ans et c’est l’âge limite pour être un pilote junior. J’espère pouvoir aider à la formation des prochains pilotes juniors au Canada et peut-être pourrais-je apporter ma contribution comme entrainer et chef d’équipe lors des prochains Championnats Juniors en 2017 qui auront lieu en Lituanie.

Ceci est ma dernière publication sur mon blog. Je suis disponible pour ceux qui veulent entrer en contact avec moi et échanger sur mon expérience en Australie.

JWGC 2015 – Day 12

Day 12.jpg

Samedi 12 décembre, dernière journée de compétition aux Championnats du Monde Junior de Vol à Voile. Nous avons eu le même circuit AAT de 3h que lors de la première journée. Conditions en bleu, avec beaucoup de planeurs volant en groupe presque toute la journée. J’ai eu un point bas à 1300’, mais le reste du vol à assez bien été. J’aurais peut-être dû partir un petit peu plus tôt, car les thermiques faiblissaient en fin de journée. Sommes-toute, je suis très content de la compétition. Nous avons eu 10jours de vol sur une possibilité de 12 dans des conditions de vol très diversifiées. J’ai fais plusieurs belles rencontres avec des gens qui partagent la même passion. Je vais garder beaucoup de souvenirs mémorables de mon séjour en Australie et j’espère bien pouvoir y revenir un jour.


Saturday, December 12, last day of the Junior World Gliding Championships. We had the same 3h AAT task we had on the first contest day. Conditions were blue with a lot of gliders flying in tight gaggles. I had a low point at 1300’, but the rest of the flight went pretty well. I probably should have started a little earlier, as the thermals we getting weaker on my way back to Narromine. Overall I’m quite happy with the contest. We had 10 flying days out of a possibility of 12 in various flying conditions. I made several nice meetings with people sharing the same passion as I. I will keep good memories of my time in Australia and I wish to be coming back one day.

JWGC 2015 – Day 11

Vache 4.jpg

Vendredi 11 décembre, avant-dernière journée de la compétition. C’était une journée très venteuse. Trop venteuse pour le circuit de course de 391km que nous avions à compléter. Nous étions plusieurs à avoir beaucoup de doutes avant le départ, alors que nous avions de la peine à rester en l’air près de l’aéroport avec des vents de 50 à 70km/h. J’ai finalement pris le départ avec un deuxième groupe de planeur et les conditions se sont améliorées. Après avoir viré le premier point à 30km contre le vent j’ai pris plusieurs thermiques de plus de 10noeuds jusqu’à 12 000’ et le deuxième segment avec un puissant vent de dos a été extrêmement rapide. J’avais une bonne vitesse et j’arrivais à suivre le premier groupe de près jusqu’au dernier point de virage où j’ai rencontré beaucoup de chute et j’ai fais un point bas à 1500’. Un front était en train de rentrer alors que je m’apprêtais à faire le dernier segment contre le vent. Je n’ai pas eu d’autre choix que de dévier beaucoup sous le vent de la trajectoire. Les thermiques étaient plus faibles et je n’ai pas réussi à me remonter aux même altitudes que plus tôt dans le vol. Lorsque l’atterrissage dans un champ est devenu inévitable, je me suis rapproché d’une route principale pour simplifier la tâche à mon père qui a dû venir me chercher à 83km de Narromine. Seul Boyd, le pilote américain a réussi à compléter le circuit pour la classe club. La plupart des planeurs de la classe standards se sont aussi posés dans les champs. Samedi est la dernière journée de compétition. Voici une photo de mon planeur dans le champ de blé. Le front est déjà au-dessus de moi et il n’y a plus de cumulus dans le ciel.


Friday, December 11 was the day before last of the contest. It was a windy day. Too windy for the 391km racing task we had. I think we all had a lot of doubts on the day before the start as we were all struggling just to stay airborne close to the airport with winds around 50 to 70km\h. I finally took the start with a second group with improving weather conditions.After turning the first turnpoint 30km into the wind, I had a few thermals over 10knots and up to 12 000’ on the second leg with the tailwind making the job very easy. I had a good speed and I was catching up a little on the first group up to the last turnpoint where I ran into some heavy sink that brought me down to 1500’. A front was moving in as I was about the start the last leg of the task and I had to make some huge deviations downwind in order to follow the remaining cumulus clouds. Thermals were much weaker and I never managed to make it back to the clouds again. When the outlanding was just a question of time, I got closer to a main road and landed in a paddock right next to it to simply the job for my father who had to come pick me up 83km from Narromine. Only Boyd, the American pilot completed the task in club class and most of standard class gliders landed out as well. Saturday is the last day of the contest. Here is a picture of my glider in the wheat paddock. The front was already above me and there was no more cumulus in the sky.

Grid Day 10.jpg

December 10, three days before the end of the contest, we had a 501km racing task over a triangle course. This is the longest task I’ve ever completed in a contest. We had good thermals, high ceilings and also a lot of wind. In altitude I had winds from the west up to 50km/h. The first leg into the wind was pretty difficult. The second was the fastest with a good component of back wind and the last leg was probably the most difficult for me. Looking for the best thermal, I found myself low around 2000’ AGL, 55km from the finish. It took me around 10 minutes to get out of there and make it on final glide to Narromine. I completed the task with an average speed of 103km/h. This is not my best result so far, but it was a wonderful flight. I declared the flight as a 500km for my diamond badge. I only need a 5000m gain of height to complete the badge. Here’s a picture of the grid before the launch. We can already see the cumulus clouds developing early in the day.


10 décembre, trois jours avant la fin de la compétition, nous avons eu un circuit de course de 501km sur un parcours en triangle. C’est le plus long circuit que j’ai jamais complété en compétition. Les bons thermiques, les hauts plafonds et aussi beaucoup de vent étaient de la partie. Par moment, en altitude, le vent atteignait 50km/h. La première branche face au vent était assez difficile. La seconde était très rapide avec une bonne composante vent de dos et la dernière avec un vent de travers a été probablement la plus difficile pour moi. Je me suis retrouvé bas à 2000’ AGL à 55km de l’arrivée en cherchant pour les meilleurs thermiques. J’ai perdu environ 10 minutes à cet endroit pour enfin me remonter et rentrer directement à l’aéroport. J’ai complété le circuit avec une vitesse moyenne de 103km/h. Ce n’est pas mon meilleur résultat de la compétition, mais c’était un vol magnifique et j’en ai profité pour déclarer un vol de 500km pour mon insigne de diamant. Il ne me reste plus que le gain de 5000m pour compléter l’insigne. Voici une photo de la grille avant le décollage. On voit bien les cumulus qui commencent déjà à se développer tôt le matin.

JWGC 2015 – Day 9

CB Narromine.jpg

Wednesday, December 9, we are still on a good run with nice weather and we had our seventh flying day. Forecast showed a high chance of thunderstorms in the afternoon. Our task was adapted in consequence and we had a 2h30 AAT with a safety finish cylinder of 10km and 1000’AGL around the airport. I left almost immediately after the opening of the start gate as did most pilots. There were lots of clouds in the sky but it was difficult to find the best ones. I also had a hard time to find the good energy lines and I got low bellow 2000’ AGL on the first leg. This wasn’t my best flight so far, but it was a difficult flight as well for most pilots. I did a lot of big deviation to have a look under some clouds that didn’t work as expected. There is 3 days left to compete and forecast is god for all those days. This really is an incredible country for soaring! On the picture, a cumulonimbus developing near the airport in the evening.


Mercredi 9 décembre, nous continuons sur une lancée de beau temps et nous avons eu notre septième journée de vol. Les prévisions voyaient des orages se développer en après-midi ce qui aurait pu être problématique pour le retour. Notre circuit AAT était donc de seulement 2h30 et le cylindre d’arrivée à été augmenté à 10km et 1000’ AGL pour permettre de faire une arrivée plus sécuritaire en cas d’orages. Je suis parti presque tout de suite après l’ouverture de la porte de départ craignant que les conditions se détériorent. La plupart des pilotes sont également parti assez tôt. Il y avait beaucoup de nuages dans le ciel, mais c’était difficile de trouver les meilleurs. J’ai eu de la difficulté à trouver de bonnes lignes d’énergies et je me suis retrouvé à moins de 2000’ AGL sur le premier segment. Ce n’était pas mon meilleur vol, j’ai fais beaucoup trop de déviations qui n’ont pas payées. En général, la plupart des pilotes ont eu les mêmes difficultés que moi, mais quelques uns ont très bien fait quand même. Il reste 3 jours de compétition et les prévisions sont bonnes pour les 3 jours. C’est vraiment un pays incroyable pour le vol à voile! Sur la photo, un cumulonimbus qui se développe près de l’aéroport en fin de journée.

JWGC 2015 – Day 8 – Rest Day

Gaggle flying.jpg

December 8 was a rest day after 6 consecutive flying days. Wednesday should be good for flying although their might be some thunderstorms developing in the afternonn. We’ll see what the task setters decide for us. Here’s a picture of a gaggle before the start on Day 7. I counted 26 gliders. 25 of them seem to follow the gaggle thermaling procedures.


Le 8 décembre était la journée de repos après 6 journées de vol consécutives. Mercredi devrait être une bonne journée pour voler, malgré qu’il y a une possibilité d’orages en après-midi. Nous verrons ce que les organisateurs vont nous planifier. Voici une photo d’un thermique de groupe prise avant le départ durant la journée 7. Je compte 26 planeurs. 25 d’entre eux semblent respecter la procédure de thermique de groupe.

JWGC 2015 – Day 7

Monday, December 7, sixth flying day of the JWGC. Forecast this morning was very good and a racing task over a 507km triangle was assigned. I had all the paperwork organized to declare a 500km for my diamond badge. But when the time of launch arrived, their was a lot of high altitude cirrus clouds and more winds then forecasted. It was decided to go for a shorter task over a 360km racing task. I was in the first group to take the start and I completed the task with an average speed of 85km/h.Tuesday is a rest day after 6 consecutive flying days. We had the international evening in the big hangar. Each country prepared a typical meal or drink. It was a nice evening and great occasion to exchange with the pilots and crew from the other countries.


Lundi 7 décembre, sixième journée de vol des JWGC. Les prévisions ce matin étaient excellentes et un circuit de course sur un triangle de 507km nous a été assigné. J’avais préparé la paperasse pour faire en même temps une déclaration pour mon 500km de l’insigne de diamant. Toutefois, lorsque l’heure du décollage est arrivée il y avait beaucoup plus de haut nuages du type cirrus en altitude et le vent était également plus fort que prévu. Un circuit de course plus court nous a été assignée, pour 360km. J’ai été dans le premier groupe à faire le départ et j’ai complété le circuit avec une vitesse moyenne de 85km/h. Mardi est une journée de repos après 6 journées de vol consécutives. Nous avons eu la soirée internationale dans le grand hangar où chaque pays présente un plat ou boisson typique de chez eux. C’était une très belle soirée et une bonne occasion d’échanger avec les pilotes et équipes de chaque pays.